Mérite québécois de la sécurité civile : un franc succès pour Valero et Multi Risques International

 Dans Nouvelles de l'entreprise

Fière de son implication dans l’Opération Phare Valero, l’équipe de Multi Risques International (MRI) tient à souligner le Mérite québécois de la sécurité civile décerné à Énergie Valero Inc. pour ce projet d’une envergure unique dans le domaine de la gestion des urgences au Québec.

Ce Mérite a été attribué le 17 octobre dernier lors de la Cérémonie annuelle du Mérite québécois de la sécurité civile. Créé en 1996, le « Mérite vise à reconnaître de façon tangible les efforts accomplis en sécurité civile » (description provenant du site de la Sécurité civile du Québec). Exercice de gestion multipartite, l’Opération Phare Valero a eu lieu en octobre 2016 à Lévis à l’initiative d’Énergie Valero Inc.

Opération Phare Valero

De gauche à droite. Première rangée : Joëlle Lépine ( MRI), Véronique Roy (Valero), Josiane Simon (MRI), Valérie Wurges (MRI). Deuxième rangée : Dominic Desrosiers-Fortin (CISSS Chaudière-Appalaches), Martin Lévesque (Valero), Marc Desgagnés (TDI – Groupe Desgagnés), Nicole Paré (Ville de Québec), Frédéric DeChamplain (MDDELCC),  Lucie Vézina (Transports Canada), Marie-Christine St-Pierre (Valero), Sophie St-Jean (MRI), Christian Lemay (MRI). Troisième rangée : Sany Maltais (Ville de Lévis), Georges Long (Environnement et changement climatique Canada), Merlo Gauvreau (SIMEC), Zachary Louder (Ministère de la Sécurité publique), Mathieu Laporte (Port de Québec), Gaétan Drouin (Ville de Lévis), Martin Laroche (Valero), Robert Sasseville (MRI). Absente sur la photo : Véronique Gagnon (Garde côtière canadienne).

La planification de l’exercice

L’équipe de MRI a soutenu les responsables de Valero et le groupe de planification créé pour le projet dans la préparation de l’exercice pendant près d’une année. Cet exercice complexe  qui abordait plusieurs enjeux importants associés à l’intervention lors d’un déversement maritime a nécessité un fort travail d’analyse, de synthèse et de concertation. Le groupe de travail regroupait des représentants de chacune des principales organisations pouvant être appelée à travailler de pair avec Valero au cours d’une intervention de l’ampleur de celle simulée (une douzaine d’organisations étaient représentées au sein du groupe). Cet important travail préparatoire a non seulement permis que l’exercice se déroule pour le mieux, en permettant notamment l’atteinte des objectifs fixés par chacune des organisations participantes, mais il a également été une source importante d’apprentissages en ce qui a trait à la gestion multipartite des urgences au Québec.

L’exercice et ses bénéfices

Le jour J, plus de 150 participants ont passé une journée complète à débattre d’enjeux importants liés à l’intervention associée à un incident maritime et des mesures à mettre en œuvre pour en limiter les conséquences.

Il est indéniable que l’Opération Phare Valero a été un franc succès. Premier événement de cette ampleur dans le paysage des mesures d’urgence québécois, l’exercice a permis une première concertation d’importance permettant le partage interorganisationnel d’une vision globale des enjeux liés à une intervention de ce genre.

Nous vous invitons à prendre connaissance des autres publications associées à ce mérite :

Lien vers l’article sur le site du Colloque sur la sécurité civile

Lien vers l’article sur le site de Valero

Ce article est également disponible en English.

Partager sur...Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Vous pouvez nous envoyer un email et nous allons vous répondre dès que possible.